Un nouveau forage à Kolokani

 

Découvrez ce vrai projet de développement :

LE FORAGE DU CENTRE TECHNIQUE ET PROFESSIONNEL DE KOLOKANI (CFTPK)


Le cercle de Kolokani est situé au nord de la région de Koulikoro ; les ressources en eau du cercle n’ont cessé de s’appauvrir au fil du temps, du fait du changement climatique.

La capitale du Mali, Bamako, à 125 km seulement de Kolokani, est située dans la vallée du fleuve Niger, tandis que le Cercle de Kolokani est situé sur un plateau et se voit défavorisé par la nature. Les précipitations, autrefois abondantes, ne parviennent plus aujourd’hui à alimenter suffisamment les rivières, cours d’eau et la nappe phréatique. Cela impacte négativement les activités de développement du cercle, l’agriculture notamment qui ne produit plus comme avant et pousse de plus en plus de jeunes à l’exode, principalement à Bamako.

A l’image de l’ensemble du cercle, le CTPK se trouve confronté aujourd’hui à ce problème d’approvisionnement en eau pour son fonctionnement.

Le Centre de Formation Technique et Professionnel de Kolokani (CFTPK) est une école catholique créée suivant Arrêté ministériel n° 10 – 2746 / MEALN – SG du 30 août 2010 et autorisée à ouvrir ses portes à l’ensemble de la jeunesse apprenante de Kolokani et des environs suivant Arrêté ministériel n° 2012 – 0287 / MEALN – SG du 2 février 2012.

C’est une école bâtie sur terrain d’une superficie de 4 hectares avec 6 salles reparties en 4 salles de classe et 2 salles d’atelier en plomberie sanitaire et dessin bâtiment/Maçonnerie, bien équipées.
Faute de source d’alimentation en courant électrique, les sections électricité/menuiserie métallique et mécanique générale initialement prévues dans le projet de création ainsi que la salle informatique n’existent pas pour le moment.

Elle comporte deux sections :
-  plomberie sanitaire ( avec depuis son ouverture un taux de 100% d’admission à l’examen du CAP (38 candidats)
-  -et bâtiment qui a présenté ses premiers candidats (42) en 2016 à l’examen du brevet de technicien.
- 
Le CFTPK compte un effectif de 151 élèves dont 37 filles et 114 Garçons répartis comme suit :
1ère année plomberie 11 filles et 23 garçons ; 1ère année bâtiment 03 filles et 30 garçons ;
2ème année plomberie 09 filles et 26 garçons ; 2ème année bâtiment 12 filles et 27 garçons ;
3ème année bâtiment 02 filles et 08 garçons encadrés par 11 éducateurs.

Le manque d’eau est l’un des problèmes sociaux qui a une très grande incidence sur la vie sociale et économique du cercle de Kolokani. Ce phénomène a depuis toujours un impact défavorable sur l’épanouissement social des populations et sur les activités du centre.

Aussi avec l’accroissement démographique qui augmente d’année en année, le seul forage géré par une entreprise privée ne suffit pas à cause de la forte demande des consommateurs : les élèves et le corps professoral ont de la peine à trouver l’eau potable pour boire et pour mener à bien leur activité de travaux pratiques.

Le fonctionnement du centre épargne à ces jeunes un exode massif vers les grandes villes du Mali, d’Afrique ou d’Europe.
Il évite ainsi aux jeunes de la zone de Kolokani jusqu’à Nara et des environs de se retrouver à Bamako où ils sont confrontés à des problèmes d’hébergement, d’alimentation et de déplacement, créant ainsi un risque énorme de déperdition scolaire.

L’existence du centre est une aubaine car Kolokani et ses environs manquent terriblement de main d’œuvre qualifiée dans les secteurs de plomberie sanitaire et de bâtiment, ce qui ouvre ainsi d’énormes potentialités d’installation et d’embauche dans cette zone qui reste un vaste chantier.

Dans sa configuration actuelle-et en envisageant son extension future- le CFTPK avait l’obligation d’être autonome pour son alimentation en eau.

C’est dans ce cadre que l’Association de Jumelage de Kolokani a inscrit dans son plan d’action 2018, la réalisation d’un forage, en signant une convention de financement entre elle et le Conseil de Cercle de Kolokani qui est le maître d’ouvrage.

Ce projet est le fruit du cofinancement des 3 pôles d’acteurs du jumelage coopération à savoir la commune de Viroflay, Yvelines Coopération Internationale et Développement 78 et le Cercle de Kolokani. Le montant de la subvention obtenue par le Groupe Mali de Viroflay a été de 15 millions 107 345 francs CFA, dont 14 351 977 par le Comité de Jumelage de Viroflay(CJV) et 755 367 par le Comité de Jumelage de Kolokani (AJK).

Grâce au forage réalisé et à l’installation de panneaux solaires, d’une pompe et d’un réservoir, le Centre a vu son alimentation en eau potable renforcée dès le second semestre 2018 (fin juin).

Le Curé de la Paroisse Notre Dame de l’Epiphanie de Kolokani, le Directeur du Centre Technique et professionnel, le Corps Professoral, ainsi que l’ensemble des élèves remercient vivement les donateurs pour ce geste combien salutaire.
Les populations de Kolokani saluent également cette initiative, car le débit du forage étant très élevé, le Directeur du Centre leur a également permis de s’y approvisionner à travers une fontaine installée à cet effet et qui est différente du château d’eau.

.

   
 
 
Dans la même rubrique

© 2011 - VIROFLAY - Tous droits réservés