Chaque Euro arrive à bon port ! (fr)

 

« Chaque euro arrive à ceux qui cherchent de l’aide ! », cette phrase nous l’avons tous entendu souvent et
la plupart des organismes d’aide atteignent cet objectif. Nous, les responsables du « Komitee Kolokani »
sommes convaincus que notre façon de procéder ne laisse aucune place à des abus quant à l’utilisation des
fonds disponibles.

Comment se passe le financement ?

Ce sont d’abord les villages et les
communes qui constatent lors de la
planification que le financement nécessaire
pour les projets est hors de
leur portée. Dans ce cas, elles s’adressent
au comité de jumelage de Kolokani
et lui demandent son appui pour
le projet tout en en justifiant la nécessité.
Le comité de jumelage est composé
d‘un délégué mandaté par chacune
des dix communes du Cercle de
Kolokani ainsi que des représentants
de la société civile.

Le président du Comité de jumelage
est toujours le président élu du Cercle. Le Comité de jumelage étudie tous les dossiers avec le « représentant
 » (volontaire) résidant sur place, puis établit une liste des priorités.

Qui est le représentant ? En général, un étudiant ou une étudiante de France qui consacre après la fin de
ses études -et pour une petite indemnité -deux ans à l’aide au développement. Il vit sur place et fait le lien

entre Viroflay, Haßloch et Kolokani, permettant ainsi un déroulement sans heurt de la coopération. Le coût

de ce représentant est pris en charge par Viroflay et Haßloch et est prélevé dans le budget de fonctionnement
avec Kolokani. Les dons ne sont pas utilisés pour le financement de ce poste.

La liste des projets est soumise aux organes compétents. A Haßloch il s’agit du « Komitee Kolokani » et de
l’association « Soutien à Kolokani », à Viroflay, c’est le « Groupe Mali ». C’est là que commencent les efforts
à fournir pour trouver le financement. Les citoyens des communes sont informés par la presse locale, par
des stands d’information ou par des manifestations.

L’exemple de la maternité de Tienko illustre une recherche de financement :

Il convient de signaler ici que les communes bénéficiaires participent toujours au financement à hauteur de
5 % du coût total.

Lorsque le financement d’un projet est établi, les appels d’offre sont lancés auprès des différents corps de
métiers. Les communes -généralement le maire – établissent, avec l’architecte responsable, les documents
nécessaires à l’appel d’offres.

L’ensemble des offres est examiné en présence du représentant de Viroflay et Haßloch, puis les com

mandes sont passées. Pendant toute la durée de la phase de construction le représentant se rend régulièrement
sur place pour pouvoir tenir informés les comités de jumelages responsables à Haßloch et à Viroflay.
Le suivi du projet dure jusqu’à l’inauguration et la clôture des comptes.

Ce qui ici apparaît fort simple, présente souvent, au Mali, de grandes difficultés. Au lieu de routes, il y a des
pistes qui sont plus ou moins praticables. On ne peut guère faire plus de 30 kilomètres à l’heure. Et le cercle
de Kolokani est grand, environ 14 380 km², par comparaison : le Land Rhénanie-Palatinat a une superficie
de 19 846 km².

Les projets ne se font toujours qu’à condition que les municipalités bénéficiaires s’engagent à assurer, en
plus de la participation financière, les mesures nécessaires au fonctionnement et à l’entretien de la structure
réalisée.

Tous ces points garantissent une conduite efficace et de grande qualité du projet. Cela confirme notre affirmation
 : « Chaque euro arrive à bon port ».

BIRGIT FORMANSKI, GEROLD MEHRMANN

   
 
 
Dans la même rubrique

© 2011 - VIROFLAY - Tous droits réservés