Groupe Mali Viroflay

Nous
connaitre

Ce jumelage tripartite rassemble 3 communes, Kolokani, Hassloch et Viroflay. Quelques données pour apprendre à les connaître, si nous n’y vivons pas :

Historique du jumelage

En 1981, Viroflay fêtait le vingtième anniversaire de son jumelage avec Haßloch. Viroflay prit l’initiative d’associer son partenaire allemand à un projet réalisé à Kolokani par une organisation non gouvernementale (ONG) présente à la fois en France et en Allemagne, « Terre des Hommes », ceci avec l’objectif de concrétiser et d’élargir ses liens avec la ville allemande et en même temps la volonté de contribuer de manière efficace à l’aide apportée par l’Europe aux pays en voie de développement.
Terre des hommes finançait à l’époque un programme de reconstruction de maternités dans le Cercle de Kolokani. Ce choix du Mali fût considéré comme judicieux, car le Mali étant un pays francophone ayant une nombreuse communauté implantée en France, les relations s’en trouvèrent facilitées.
Le fait de travailler dans le cadre d’une action triangulaire pour la mise en oeuvre d’un projet commun permet un échange d’idées plus riche entre les trois partenaires. Le jumelage coopération entre Kolokani, Haßloch et Viroflay a donc soufflé ses 20 bougies en 2001.

Les objectifs assignés à ce partenariat

  • Aider le Cercle de Kolokani dans ses efforts de développement dans le strict respectde la politique nationale malienne ;
  • Mener une relation de partenariat et d’échanges entre les parties sur le plan social (solidarité), culturel et rationnel.

Formalisation

Pendant 20 ans, il n’a pas été établi de convention de jumelage de manière formelle. Le 17 mars 2003, une convention fût signée, paraphée par monsieur Olivier Lebrun, premier adjoint au maire de Viroflay, monsieur Gerold Mehrmann, Conseiller Municipal de Haßloch et M. Dioré Diassé Traoré, Président du Conseil de Cercle de Kolokani. Un comité de suivi de la coopération fut mis en place. Le bureau est composé de 43 membres. Un comité consultatif (secrétariat permanent) a été créé. Il est composé des services décentralisés de l’Etat. Cet organe est consulté pour toute prise de décision. Nous remercions ici le groupe Mali de Viroflay animé alors par madame Monique Ferré et monsieur Louis Mollaret qui ont créé ce groupe bénévole autour d’eux pour faire réussir ce jumelage.

Rappel de quelques réalisations

eau

En 1995, 2 puits financés par le SEDIF (Syndicat des Eaux d’Ile de France) pour 100 000 Francs (15 243 €).

Depuis 2002, les forages suivants ont été financés :

AnnéesRéalisationsFinanceursFinancement en €
19962 puitsSEDIF15500
20023 puitsSEDIF30500
20043 puitsSEDIF30900
20053 puitsSEDIF33130
20063 puitsSEDIF30000
2007ForagesSEDIF12700
2008ForagesSEDIF via Aquassistance134500
2009ForagesSEDIF via Aquassistance92600
2010Aquassistance4000

En 2016, le SEDIF a également financé 7 forages dans le cercle de Kolokani :

CommunesVillagesDates de passage
SagabalaFalibougou24/10/206
DidieniFologo25/10/2016
KolokaniDiandiola 2ème cycle26/10/2016
MassantolaSirakoroba 2ème cycle27/10/2016
TioribougouDansombougou28/10/2016
NonkonSiroko-Nonkon29/10/2016
GuihoyoTiémabougou30 et 31/10/2016
Formation des femmes

Des actions menées par les Soeurs Blanches de Kolokani, soutenues financièrement par le jumelage et la paroisse catholique de Viroflay portent sur l’alphabétisation, les soins à apporter aux enfants, la formation à une alimentation équilibrée. Pour terminer, je félicite le groupe projet Mali 2003 qui a séjourné à Kolokani et au Mali dans l’honneur et la dignité. Ce groupe était composé de Nathalie Javault, Aurore Lagrange, Virginie Michon, Adèle Perrin et Aude Roudneff.

Alimentation – Nutrition

Création d’une coopérative de stockage des céréales en 1998 « Association Badeya » ;
Le centre de recherche et d’enseignement nutritionnel (CREN) a accueilli à Kolokani les bébés souffrant de malnutrition.
En 1999-2000, un appui financier a été apporté à l’association Misola pour la production à Kolokani d’une farine de sevrage pour améliorer l’alimentation des enfants en bas âge.

Bibliothèques

La remise en état de la bibliothèque des  écoles de Kolokani a été effectuée par les  pionniers des Scouts de France de Viroflay en 1999 avec de jeunes maliens.

Formation – Assistance -Animation rurale

France Volontaires assure depuis 1995 un appui des actions de soutien de Viroflay et de Haßloch à Kolokani au travers de la Cellule d’Appui et de Conseil (CAC).

Histoire du Groupe Mali en 3 étapes

1981 : Viroflay et Haßloch célèbrent leurs 20 ans de jumelage.
Cette même année se tient la 1ère conférence internationale pour les pays les moins développés, encourageant l’aide au développement. 
Dans cet esprit, sous l’égide et après consultation de Terre des Hommes, Viroflay propose à sa ville jumelle, qui acceptera, de participer à une action commune. Le projet de construction de 5 maternités à Kolokani au Mali est retenu.

Voici ci-dessous l’histoire du groupe Mali :

1981
1992
2002
2003
2006
2009
2010

1981

1ère étape : ORIGINE ET CONSTRUCTION

1981 : Viroflay et HaBloch célèbrent leurs 20 ans de jumelage. Cette même année se tient la 1ère conférence internationale pour les pays les moins développés, encourageant l’aide au développement. Dans cet esprit, sous l’égide et après consultation de Terre des Hommes, Viroflay propose à sa ville jumelle, qui acceptera, de participer à une action commune. Le projet de construction de 5 maternités à Kolokani au Mali est retenu.
C’est là l’origine de notre jumelage-coopération avec Kolokani

Les 4 responsables du groupe de 1981 à 2013
Louis Mollaret, conseiller municipal, prend la responsabilité du groupe en 1981 et pilotera le premier projet de construction de 5 maternités.

Au départ de Louis Mollaret, Monique Ferré prend la responsabilité du groupe qu’elle transmettra une quinzaine d’années plus tard à Guy Marboeuf, tout en restant très active dans le groupe. C’est actuellement Brigitte Ragusa qui occupe ce poste.

Deux familles de Viroflay, les l’Aot et les Luxereau, travaillant, ou en missions au Mali, sont souvent allées à Kolokani
entre 1988 et 1995 contribuant très activement à nos actions de coopération.

1992

2ème étape : CONSOLIDATION DE LA COOPÉRATION

De nombreuses actions et réalisations : des chantiers de jeunes ; dans les domaines de la santé : maternités, hôpital, médicaments, de l’accès à l’eau : puits, forages et barrages, de l’éducation : écoles, bibliothèque, alphabétisation des enfants par les Soeurs Blanches se multiplient. Depuis 1990, des jeunes coopérants travaillant pour l’Association Françaises des Volontaires du Progrès (AFVP) qui deviendra France Volontaires (FV) assurent le suivi de nos actions.

Quelques exemples de nos actions

1992 : 10 ans de coopération. C’est l’occasion d’une première délégation officielle d’importance menée par monsieur Gérard MARTIN, maire de Viroflay, monsieur SCHREINER représente monsieur GEBHARDT, maire de Hassloch.

Au cours de cette période l’histoire du Mali évolue. En 1999, la décentralisation donne plus d’autonomie aux communes et conseils de cercles.

2002

3ème étape : L’ACTE DE LA MATURITÉ

Après ces vingt premières années de partenariat, nous entrons dans une nouvelle phase. Nos actions se diversifient :

Aide à la formation des responsables locaux suite à la décentralisation de 1999
Volonté de travailler dans la durée
Missions régulières à Kolokani permettant une rapide avancée des dossiers
Et, tout cela, dans la nouvelle dynamique, générée par la signature du contrat d’accord de coopération entre nos 3 villes Hassloch, Kolokani et Viroflay

2003-2013 : Pour assurer un suivi régulier de nos actions, Guy Marboeuf, accompagné de membres du groupe, assure des visites régulières à Kolokani. Une cinquantaine de réalisations voit le jour durant cette période.

2003

Mission officielle de 5 jours, présidée par monsieur Olivier LEBRUN, 1er adjoint au maire de Viroflay, monsieur G. MARTIN.

2006

25ème anniversaire de notre jumelage. Réception officielle au Gymnase Gaillon à Viroflay et réunion de travail pour les membres du groupe.

2009

L’accord de coopération est renouvelé. Un nouveau règlement y est ajouté. Les communes du cercle de Kolokani s’engagent à participer financièrement aux projets dans l’optique de «l’aide à l’autonomie».

2010

A Hassoch , Monsieur Gerold Mehrmann crée l’association ‘Förderverein Kolokani’ (Soutien à Kolokani), composée de 20 membres, grâce à laquelle ils peuvent obtenir des subventions de fonds publics allemands.

Témoignages de correspondants

Quelques informations de et sur nos correspondants pendant cette période

Témoignage de Laure Salmon – Echo de Viroflay n° 273 lors de l’anniversaire de nos 30 ans de jumelage.

Laure Salmon, coordinatrice des projets du jumelage « J’ai été accueillie de façon aussi exemplaire qu’inattendue »

Laure Salmon, Viroflaysienne de 27 ans, vient de rentrer de Kolokani où elle a passé deux années au service de la coopération avec le Mali.

Pourquoi avez-vous choisi de travailler dans l’aide au développement ?

J’ai toujours été attirée par l’international. Je suis diplômée d’une maîtrise de sociologie en Suède, d’un master de géopolitique et de relations internationales et d’un DU de droit pénal inter-national. Je souhaitais travailler dans un pays du sud. J’ai proposé ma candidature à France Volontaires* et j’ai été contactée pour partir à Kolokani dans le cadre de la coopération engagée avec Viroflay et Hassloch.

Quel a été votre rôle au quotidien ?

J’ai principalement assuré la coordination entre Viroflay et Kolokani, le suivi administratif, financier et de terrain avec les partenaires locaux. J’ai travaillé en amont sur les projets 2011-2013, sur les missions des partenaires français, les assemblées générales de l’Association de jumelage de Kolokani, les reportages pour le futur site web, l’établissement d’un cadre de retour d’expé-rience… Je continue d’ailleurs tout cela jusqu’à fin juin, mais depuis la France. Dès l’automne 2009, je me suis attelée au lancement de projets préparés depuis 2007 comme la construction d’un jardin d’enfants, la réhabilitation du bâtiment du conseil de Cercle de Kolokani, l’ouverture d’un centre d’études pour la réinsertion scolaire, la direction d’une école… J’ai également participé avec l’association
« Aquassistance » à la finalisation d’un projet financé par le SED1F** de 15 forages dans le Cercle de Kolokani qui ont été équipés de pompes manuelles.

Quels souvenirs garderez-vous de ces deux années passées aux côtés des Maliens ?

J’ai découvert un environnement rural totale-ment nouveau pour moi. J’ai été accueillie de façon aussi exemplaire qu’inattendue. Petit à petit, j’ai réussi à prendre mes marques, à intégrer les comportements et les règles de société, à m’adapter à une autre manière de vivre et de travailler, pour finir par me sentir vraiment chez moi. Ce fut une expérience fantastique qui m’a beau-coup apportée. L’apprentissage des rudiments du Bambara m’a ouvert des portes. J’ai aussi acquis des compétences professionnelles. C’est finalement une société dans laquelle j’ai pris énormément de plaisir à vivre et dont j’ai aujourd’hui beaucoup de nostalgie. Et bien que je m’y sois fait une petite place, je garde à l’esprit le proverbe bambara qui rappelle qu’ « un morceau de bois dans le marigot ne deviendra jamais Caïman ».

*Association d’information et d’orientation pour les volontariats internationaux.

**Syndicat. des Eaux Ile-de-France

Arrivée de Yacouba Simbé

En raison des événements au Mali, les volontaires français de France Volontaires sont rapatriés. Pour conserver un coordinateur sur place, le groupe Mali a recours à un salarié malien : Yacouba Simbé. Compte tenu de la situation difficile au Mali ne nous permettant pas de nous y rendre, il vient à Viroflay et à Hassloch environ une semaine par an, pour travailler ensemble sur nos projets, partager les expériences et rendre compte de son travail ; toutefois, la modernité des moyens de communication nous permet maintenant des contacts pluri-quotidiens !

2013 : Partenariat avec la Croix Rouge : A la demande de la Croix Rouge de Kolokani, la Croix Rouge de Viroflay/Vélizy finance la formation de 50 secouristes de Kolokani à la satisfaction générale.

 

 

 

 

 

 

 

 

12 oct 2013 : 5èmes Assises 78 de la coopération internationale décentralisée , organisées par le Conseil Général des Yvelines.

Pays invité d’honneur : le MALI
Une délégation de Kolokani est invitée à y participer. Des membres des groupes Mali de Viroflay et de Hassloch sont également présents. A cette occasion, de nombreuses animations sont organisées à Viroflay (écoles, cantine, bibliothèque, soirée musicale, conférence…)

Lors de la journée de la coopération décentralisée à Marly le Roi :

    

Yacouba Simé, François Liouville et Brigitte Ragusa
Mme Fatoumata Traoré Sogodogo, présidente des associations des femmes de Kolokani, tient le stand du comité de jumelage.

Au cours de ces 30 années, la continuité de notre engagement nous a permis d’obtenir le soutien et des subventions régulières de la Mairie de Viroflay , du Conseil Général des Yvelines présidé par Monsieur Alain SCHMITZ et de Monsieur Jean-Marie TETART, responsable de la coopération décentralisée ainsi que du SEDIF et d’AQUASSISTANCE pour toutes nos actions concernant l’eau.
Si, dans un premier temps, l’aide était presque exclusivement financière, les liens d’amitié entre français, allemands et maliens se sont également renforcés au cours des années. De nombreuses actions de sensibilisation menées auprès de la population tant à HaBloch qu’à Viroflay ont contribué au rapprochement et à la compréhension entre nos cultures si différentes.

Les chantiers de jeunes
  • Juillet 1988 : reboisement (témoignage Laure Parisis)
  • Août 1991 : reboisement (témoignage Emmanuel Pétel)
  • Juillet 1993: réfection de la bibliothèque (lettre de Mathieu Liouville)
  • Juillet 1995 école (témoignage Gwendoline Gross)
  • Juillet 1998: reboisement / information SIDA (cf lettre du commandant de Cercle)
  • Juillet 2003 : animation auprès des jeun. — sport — aide scolaire — bibliothèque (témoignage Adèle Perrin)
  • Juillet 2007 : pépinière et mise en place d’une haie végétale. (témoignage Pierre Jean-Bart)

Témoignages

Anlsokoma ! (Bonjour en Bambara).
Nous sommes 15 jeunes qui, du 8 au 31 juillet, séjour,ios à Kolokani, petite ville malienne qui entretient depuis 7 ans des liens étroits avec Viroflay et Hassloch.
Le but initial de ce séjour était de reboiser Kolokani, mais nous ne nous sommes pas cantonnés à ce seul travail; nous avons également découvert les différentes activités de Kolokani (maternité, organisme agricole, secteur d’élevage, écoles, bibliothèque, hôpital,..)
Mais surtout, nous avons rencontré des gens chaleureux qui nous ont spontanément adoptés. Ce fut pour nous une expérience inoubliable de partager leur vie quotidienne. Savourant de longs échanges d’idées avec nos amis et partageant leurs repas et leurs danses, nous avons également apprécié les heures passées à boire le thé traditionnel.
Trois petites semaines qui on été pour nous un grand évènement et qui ont marqué le départ de nouvelles amitiés continentales.
Kamboufo ! (au revoir au bambara)
Pour les groupes de jeunes de « aide au tiers monde » du comité de jumelage,

Laure Parisis


Kolokani, le 31 juillet 93

Chère Monique,

Notre séjour à Kolokani se passe pour le mieux, nous sommes accueillis ici comme des rois. Pour nous, tout est découverte ici. Nous nous faisons des amis,nous sommes reçus partout. Il est vrai que les gens ici nous associent au jumelage, et nous comprenons alors quelle importance cela a pour eux.
Le chantier de réfection de la bibliothèque avance très vite, car la main-d’oeuvre ne manque pas pour nous aider, si bien que les travaux seront surement terminés plus tôt que prévu. Finalement, c’est nous qui avons finacé entièrement les travaux, pour une valeur de 10 000FF. En fait, nous nous sommes aperçu qu’ils avaient bien plus besoin de notre argent que de notre travail.
Enfin, tout va bien, et nous vous recontacterons plus en détail à notre retour.
Amicalement.


Extrait de l’Écho de Viroflay du mois de novembre 1995

De la part de Gwendoline Gross Responsable du chantier de jeune en juillet 1995 équipe d’aînés des éclaireuses et éclaireurs unionistes
« Les échanges que nous avons eus nous ont donné envie de témoigner de la richesse humaine du continent africains. Parce que nous avons rencontré beaucoup de jeunes, nous avons pu nous rendre compte qu’à Kolokani, à Hassloch ou à Viroflay nous aspirons tous à un monde plus juste, plus égalitaire. En allant tous les jours sur le chantier de l’école, nous avons rencontré des hommes persuadés que le développement du Mali passe par la scolarisation et la démocratisation. Nous revenons tous de ce voyage, convaincus qu’il faut ouvrir les yeux sur d’autres cultures pour éloigner les préjugés racistes. Nous incitons grandement tous les jeunes de Viroflay à s’intéresser aux chantiers organisés par le comité de jumelage. »


Kolokani, le 2 septembre 1999

Madame la Présidente,
J’accuse réception de votre lettre relative au séjour des onze jeunes de votre ville.
Dieu merci ils sont arrivés en bonne santé à Kolokani. J’espère qu’il en sera de même à leur retour à Viroflay.
En terme de bilan, je vous dis que nous avons été satisfaits du comportement des jeunes. Ils ont participé à tous les chantiers programmés. Ils ont parfaitement intégré la société locale. Ils n’ont causé aucun désagrément.
Personnellement je suis très content de leur séjour. Leur détermination a été totale jusq’au bout. J’ai été impressionné par toutes les initiatives prises par ce groupe pour financer leur voyage sur Kolokani. Mon seul regret, c’est de n’avoir pas pu leur faire voir le plateau dogon et Djenné. Je promets que ce n’est que partie remise. Ces jeunes devront être encouragés parce que c’est eux le ciment de ce jumelage.
En vous renouvelant mes remerciements, je vous prie de transmettre mes salutations à tout le comité de jumelage. Nous avons tenu avec les jeunes la synthèse de leur séjour. Au cours de cette réunion, plusieurs problèmes ont été abordés. En perspective, il a été question du jardin d’enfants.
Bref les jeunes vous feront un compte-rendu de cette réunion.
D’ailleurs, je vous enverrai une copie du procès verbal. Quant à l’école, dès que les fonds seront reçus, le chantier sera relancé pour achèvement.
Je vous prie de croire à mes meilleurs sentiments.

Morista Sinagollo
cercle Kolokani

Projet Mali 2003
  • Nos activités à Kolokani

    Nos initiatives touchent plusieurs domaines de notre action à Kolokani. Nous avon donc mis au point un projet d’activité, fondé sur les besoins que nous avons recensés à travers notre correspondance avec Kolokani, les rencontres avec différents personnes déjà parties à Kolokani et les réunions du comité de jumelage de Viroflay. Nous assurons entièrement la réalisation de ce chantier.

    Animation auprès des jeunes de Kolokani

    L’été est la saison de la moisson. Les adultes travaillent aux champs et les enfant sont en vacances scolaire et donc livrés à eux mêmes. Nous leurs proposerons des temps sportifs et créatifs. Nous envisagerons également d’entreprendre avec eux quelques petits travaux d’aménagement des locaux et de plantation pour les sensibiliser à l’environnement :

    • Aide scolaire
      Selon leurs demandes et leurs besoins nous pourrons leur donner des cours de lecture, d’alphabétisation et de soutien scolaire
    • Travaux divers.
      Nous avons prévu d’effectuer quelques travaux de peinture et d’aménagements.
    • Soutien matériel
      Nous apporterons aussi du matériel divers :
      • matériel scolaire
      • t-shirts
      • accessoires d’hygiène, savon…
      • santé : médicaments basiques
Un retour sur le chantier de 2003
  • Novembre 2009

    J’ai envoyé un mail à mes 4 « co-épouses » maliennes pour leur demander ce qu’elles considèrent comme plus-value après notre voyage de 2003. J’ai eu la joie d’avoir une réponse de chacune d’entre elles. Voilà une synthèse de nos réponses.
    Pour chacune d’entre nous, c’était notre premier voyage en Afrique et le premier projet de solidarité construit.
    Il nous a apporté ou appris :

    • le goût de l’engagement qu’il soit associatif, culturel, de solidarité. Le désir et la conscience de tenir cet engagement vis-à-vis des coéquipières, des parents, des institutions.
    • le sens de la responsabilité
    • la capacité à s’affirmer, à convaincre, à ne pas choisir la facilité
    • la valeur de l’investissement, le goût de l’effort récompensé
    • une relation forte de projet d’équipe, relation durable de confiance et d’amitié avec les membres de l’équipe.
    • le goût et l’aisance pour la mobilité
    • le développement de la capacité d’adaptation
    • une expérience en terme de montage de projet : contact de partenaires financiers, montage d’un budget, argumenter et défendre un projet, se familiariser avec les démarches administratives, répartition des tâches, communication…
    • sur place responsabilité liée à l’animation d’enfants
    • plue-value sur le CV (ouverture d’esprit, motivation, débrouillardise, ténacité)
    • partage de l’expérience au retour (participation à des conférences, tables rondes, intervention dans des écoles et maisons de retraite ou convalescence)
    • une meilleure connaissance du jumelage entre deux communes, l’importance de l’investissement des deux partis.
    • une relation forte et durable avec une personne malienne ayant une autre culture que la notre (Ousmane Kouyaté avec qui nous avons des échanges postaux, mails ou téléphoniques et que nous avons revu plusieurs années après).
    • sur place, être en quelque sorte ambassadeur, représentant de la France, vivre le statut de minorité, d’étranger
    • découverte d’un pays en voie de développement par l’intermédiaire de ses habitants et chez l’habitant
    • un intérêt pour les autres cultures, curiosité internationale, goût du voyage pas forcément touristique
    • prise de recul sur notre cadre, mode et conditions de vie – curiosité, esprit critique vis-à-vis des sujets concernant les pays en voie de développement

    Certaines d’entre nous ont choisi une orientation professionnelle en lien avec la solidarité (santé) ou l’organisation d’évènements et de projets et ont envie d’inscrire leur carrière professionnelle à un niveau international.
    Bien sûr, 6 après il est peut-être excessif d’imputer tous ces points à ce seul voyage puisque pour la plupart nous avons par la suite entrepris d’autres projets à l’étranger, mais étant le premier, il en fut l’élan, le point de départ, l’élément moteur. Et même si le projet était en quelque sorte un balbutiement, il nous a permis d’en construire d’autres plus solides et aboutis.
    Toute mes salutations au groupe Mali,

Aktiv am Koklokanistand in Speyer (2010)
Au stand de Kolokani à Spire (2010)
Von links / de gauche à droite : Karin ALter-Hormes, Gabrielle Bouyssou, Brigitte Mehrmann, Bürgermeister Ihlenfeld, Amadou Bocoum, Jürgen Vogt

Zwillingsgeschichte

1981 – Die Geburt der Partnerschaft - LIRE PLUS

Im Jahr 1981 feierte Viroflay das zwanzigjährige Bestehen seiner Partnerschaft mit Haßloch. Viroflay ergriff die Initiative, seinen deutschen Partner in das Projekt „Terre des Hommes“ einzubinden. Dieses Projekt wurde in Kolokani von einer sowohl in Frankreich als auch in Deutschland tätigen NGO (non governmental organization / nicht-staatliche Organisation) vorangetrieben, mit dem Ziel, den Beziehungen mit der deutschen Partnergemeinde Gestalt zu verleihen und diese auszuweiten. Auch wollte man die von Europa aus gegenüber den Entwicklungsländern geleistete Hilfe wirksam verstärken.
Terre des Hommes finanzierte damals ein Programm zum Aufbau von Entbindungsstationen im Kreis Kolokani. Dass die Wahl auf Mali fiel, war sicher eine gute Entscheidung, denn Mali ist ein frankophones Land mit einem hohen Anteil von in Frankreich verwurzelten Einwohnern, was die Beziehungen zwischen Terre des Hommes und Kolokani erleichterte.
Da drei Parteien zusammen daran arbeiteten, ein gemeinsames Projekt ins Leben zurufen, entwickelte sich zwischen ihnen ein besonders fruchtbarer Meinungsaustausch. Im Jahr 2001 konnte die partnerschaftliche Zusammenarbeit zwischen Kolokani, Haßloch und Viroflay auf ein zwanzigjähriges Bestehen zurückblicken.

Im Jahr 1981 feierte Viroflay das zwanzigjährige Bestehen seiner Partnerschaft mit Haßloch. Viroflay ergriff die Initiative, seinen deutschen Partner in das Projekt „Terre des Hommes“ einzubinden …

Groupe Mali Viroflay

Rejoins

l'association

aujourd'hui !

L'ASSOCIATION

Nous organisons des projets d'entraide avec les 3 communes jumelées Viroflay - Kolokani - Hassloch 

LES 3 COMMUNES

> Viroflay

> Hassloch

> Kolokani

GROUPE MALI VIROFLAY

Mairie de Viroflay

2 Place du Général de Gaulle

78220 Viroflay

06 85 02 37 77

Groupe Mali Viroflay @ 2020 I Design Http5000 I Conditions d'utilisation du site I Mentions légales I Politique de confidentialité