ASSOCIATION HASKOVI

Association de jumelage de kolokani

Présentation

du groupe

Découvrons ensemble l’Association de jumelage de Kolokani : Qui sommes nous?

Les membres

Liste des membres de l’Association de Jumelage de Kolokani - LIRE PLUS

ORDRE
PRENOMS ET
NOM
STRUCTURES FONCTION
DANS L’AJK
CONTACTS
1 Diadji D DIARRA  Conseil de Cercle Président 76 21 12 52
2 Fatoumata SOGODOGO  CAFO Vice
Présidente 
79 04 15 70
3 Ousmane SIMPARA Conseil de Cercle Tresorier 79 18 27 11
4 Dofing COULIBALY Maire Didieni Membre 79 05 16 76  
5 Fambougouri DIARRA Maire Guihoyo Membre 75 94 64 61
6 Mady FOFANA Maire Kolokani Membre 79 10 10 94   
7 Dramé TRAORE Maire Massantola Membre 78 44 83 84   
8 Kaba DIARRA Maire Nonkon Membre 79 43 16 30   
9 Sidi DIARRA Maire
Nossombougou
Membre 66 04 31 16   
10 Kemessery DIARRA Maire Ouolodo Membre 76 82 13 31
11 Massinè TRAORE Maire Sagabala Membre 76 90 68 37  
12 Matenin DIARRA Maire Sébécoro 1 Membre 69 36 29 03
13 Moussa DIARRA Maire Tioribougou Membre 79 12 22 10   
14 Jérémie THERA Le Préfet de
Kolokani
Membre 76 15 15 95
15 Mariam Founè DIARRA Le Chef Service
du Développement social
Membre 76 11 32 62
16 Yacouba KONE  Le Chef Service de l’urbanisme Membre 79 40 04 34
17 Le Chef service
des domaines
Membre
18 Lassana KEITA Le chef Secteur
de l’Agriculture
Membre 79 41 93 83
19 Bassirou BERTHE Le Chef service
des eaux et forêts
Membre 66 66 81 36
20 Beh COULIBALY Le Chef Service
de la protection des végétaux
Membre
21 Ibrahima Oumar TEME Le Chef service
de la production et des industries animales
Membre 66 55 45 57
22 Le représentant Le Chef service
vétérinaire
Membre
23 Le représentant Le Chef service
de la promotion de la femme
Membre
24 Cheick Fantamady DIARRA Le Chef  service de la Jeunesse Membre
25 Ibrahim Z TOURE  Le Directeur du Centre d’Animation
Pédagogique
Membre
26 Dr Etienne COULIBALY Le Médécin
Chef  du CSRéf 
Membre 74 52 70 57
27 Seydou dit Dioncounda DIARRA Le Chef service
de l’hydraulique
Membre 78 87 91 10
28 Lassana CAMARA Le Proviseur
du  lycée
Membre 76 38 28 44
29 Mady COULIBALY Le représentant
des écoles professionnelles
Membre
30 Sékou BARRY Le représentant
du syndicat des éleveurs
Membre 74 71 12 68
31 Dramane TRAORE Le représentant
de la chambre des métiers
Membre
32 Le représentant La chambre de
commerce
Membre
33 Michel KANE Le Délégué local
de la chambre d’agriculture
Membre 79 07 18 31
34 Le représentant L’union des
céréales sèches
Membre
35 Le représentant L’union des
bétails-viande
Membre
36 Mamadou DIARRA La  Coordination des jeunes de Kolokani Membre 70 34 06 86
37 Abbé antoine COULIBALY Le représentant
de l’Eglise catholique
Membre 76 16 57 10
38 Pasteur Marc
DIARRA
Eglise
Evangélique Protestante
Membre 79 38 41 69
39 Cheick KEITA Le  Haut Conseil Islamique de Kolokani  Membre
40 Koniba DIARRA Croix Rouge Membre 73 05 37 06

Les acteurs

Diadji Diafing DIARRA – Le Président du Conseil de Cercle de Kolokani : un homme à découvrir


Natif du village de Diandiola dans la commune rurale de Kolokani, Diadji Diafing DIARRA est le troisième Président du Conseil de cercle de Kolokani. Cette fonction lui confère statutairement la mission de la présidence de l’Association de Jumelage de Kolokani (AJK) créée pour le fonctionnement et l’animation du jumelage-coopération entre le cercle de Kolokani (au Mali) et les villes de Viroflay (en France) et de Hassloch (en Allemagne).

Il affiche une grande fierté d’être bambara du Bélédougou dont le porte-drapeau de la combattivité historique et légendaire est Koumi Diossé, un fervent résistant à la pénétration coloniale. Il a soufflé ses cinquante bougies le 16 Août 2012, date à laquelle, il y’a cinquante ans jour pour jour qu’il se trouvait sevré de la chaleur maternelle, suite au décès de sa mère juste après sa naissance. Face à cette émouvante situation, la relève fut assurée surtout par sa grand-mère paternelle qui, à plus de 100 ans, vit de nos jours à Diandiola avec une santé fragile qui n’a pourtant point affecté sa mémoire. Bénéficiant de l’éducation paternelle pendant une trentaine d’années environ, il a traversé toutes les phases d’initiation et de socialisation dans le Bélédougou où l’économie repose principalement sur l’agriculture et l’élevage. Dans cette partie sud du Mali, la population s’adonne encore en majorité aux pratiques du « komo » et du « dô » dans un pays certes laïc mais ayant l’islam comme religion dominante.
Diadji alla très tôt à l’école à Kolokani et après l’obtention de son Diplôme d’Etudes Fondamentales (DEF), il fréquenta le Lycée de Banamba dans les années quatre-vingts. Avec les mouvements estudiantins de l’époque il abandonna les bancs au profit de l’aventure qui le conduisit successivement en Côte d’Ivoire, au Sénégal, en Algérie, en Libye et au Congo Brazzaville. A son retour au bercail, il renoua avec les études et décrocha son diplôme de technicien d’agriculture à l’Institut Polytechnique Rural (IPR) de Katibougou. Il fonda alors son foyer optant pour la possibilité de se marier à plusieurs femmes. Partisan du développement rural comme locomotive du développement national il reste aussi un défenseur irréductible de la forte natalité au Mali respectueux de la théorie « les enfants d’aujourd’hui, les bras valides de demain ».
A la faveur de l’avènement de la démocratie au Mali et de la mise en œuvre de la politique sectorielle de santé et de population, Diadji s’engage dans la politique et milite à la base. Il reste à la tête de l’Association de Santé Communautaire (ASACO) centrale de Kolokani avec un engagement et une détermination qui lui valent une admiration même parmi ses adversaires. Il parvient alors à cumuler les fonctions de Président de l’ASACO et de la Fédération Locale des Associations de Santé Communautaire (FELASCOM), de Secrétaire Général de la Fédération Régionale des Associations de Santé Communautaire (FERASCOM) et de Secrétaire aux Affaires Sociales de la Fédération Nationale des Associations de Santé Communautaire (FENASCOM). C’est alors qu’à la faveur des élections communales de 2009, il est investi de la mission de Président du Conseil de Cercle de Kolokani pour la mandature 2009-2014, devenant ainsi, un des décideurs clés du développement durable du cercle en collaboration avec le Préfet du Cercle et sous la tutelle du Gouverneur de Région.
A côté du jumelage-coopération avec Viroflay qui a fait ses preuves en matière de coopération décentralisée pour le développement durable du cercle, il a également réussi à établir une convention de coopération entre le cercle de Kolokani et le Conseil Général des Yvelines en France (CG78), porteuse de beaucoup d’espoirs.
Le Président Diadji adore la danse (ancien danseur de tchièblenkè) et les chansons surtout celles qui galvanisent les hommes dans les moments difficiles. Il n’entend pas s’arrêter en si bon chemin et nourrit de réelles ambitions tant pour son cercle natal que pour la nation malienne.
Yacouba SIMBE, coordinateur du jumelage-coopération de Kolokani avec Viroflay et Hassloch.

Kassim TOURE

Le nouveau Coordinateur de l’Association de Jumelage de Kolokani (AJK) a pris ses fonctions au mois de juin 2017. Il s’appelle Kassim TOURE, est marié et père de huit (8) enfants. 

Né à Kayes, la première région du Mali le 10 janvier 1960, il a fait ses études primaires et secondaires au lycée Dougoukolo KONARE de Kayes. Il a fréquenté l’Ecole Nationale d’Administration (ENA) de Bamako et les Cours Loko José d’Abidjan (Côte d’Ivoire) où il a obtenu un diplôme de Gestionnaire Comptable. Alors qu’il était en poste dans la banque, il a obtenu le diplôme de l’Institut Technique de Banque (ITB).
Rentré au Mali, il travailla successivement à la Société Kayesienne de Commerce (SOKACO), à la Banque Malienne de Crédit et de Dépôt (BMCD), fut Responsable du Centre de Conseil Communal (CCC) du Cercle de Kayes, Directeur Exécutif de l’Association des Collectivités Cercle du Mali (ACCM) et est aujourd’hui Coordinateur de l’AJK.

Kassim Touré ist der neue Koordinator des Partnerschaftskomitees in Kolokani. Er trat sein neues Amt im Juni 2017 an. Er ist verheiratet und hat acht Kinder.Er ist am 10. Januar 1960 in Kayes, der ersten Region in Mali geboren und ist in Kayes zur Schule gegangen, hat in Bamako die Hohe Beamtenschule besucht und in Abidjan (Elfenbeinküste) studiert.
Nach einem Buchhalterdiplom und einem Abschluss als Bankkaufmann hat er in der Handelsgesellschaft in Kayes und in der Malischen Kredit- und Depotbank gearbeitet. Er war auch Leiter des CCC in Kayes (Zentrale zur Beratung der Gemeinden) und Geschäftsführer des Vereins der Gebietskörperschaften in Mali. Heute ist er Koordinator des Partnerschaftskomitees in Kolokani.

Kassim TOURE
Tel : 76 46 73 72/ 6391 73 79
kassimtoure@yahoo.com

Kassim Touré et Brigitte Ragusa, présidente du Groupe Mali Viroflay

Mme Traoré FATOUMATA SOGODOGO

Mme Traoré Fatoumata Sogodogo est native de Kolokani, la ville qui lui a tout donné de sa tendre enfance à son âge d’actuelle grand-mère. Massitan Traoré affectueusement appelée « Mâmie Jo », la benjamine des sept enfants de Mme Traoré Fatoumata, avec ses 4 ans révolus est presque toujours en sa compagnie. Elle ne lui donne point ainsi, le temps ni de l’ennui encore moins d’une quelconque nostalgie.

S’apprêtant à souffler ses 51 bougies en avril 2014, Mme Traoré affiche une constante joie d’être un pur produit du Bélédougou où elle a traversé toutes les phases de l’éducation des filles en milieu bambara, avec une grande place réservée aux travaux ménagers. Au cœur de ceux-ci la cuisine demeure un atout dont toute femme rêve ici d’avoir la maîtrise dans son foyer conjugal. Elle y mena une enfance joyeuse entretenue d’une part par l’affection des parents et d’autre part par la camaraderie bon enfant des membres de sa classe d’âge. Elle garde encore de très bons souvenirs de cette phase de sa vie. Comme la plupart des enfants de sa génération à Kolokani, elle eut la chance de fréquenter l’école. Victime de la pression des parents, ses ambitions de poursuivre les études furent brisées par le mariage qu’elle rencontre sur son chemin déjà à 18 ans. Elle connut ainsi le sort qui, impitoyablement a frappé à la porte de bon nombre de filles de sa génération et de celles de bien d’autres générations.

Pendant toute sa carrière scolaire, elle est restée une véritable star du basketball, son sport favori. Elle participera à plusieurs compétitions sportives tant au niveau local que régional donnant maintes fois la chance à son équipe de remporter la victoire. Un souvenir que ses coéquipières du basket gardent d’elle en reconnaissance de ce qu’elle fut pour le rayonnement du basket dans le cercle de Kolokani.

Au cours des crises qui ont secoué le Mali de 2011 à 2013, elle perd son mari, militaire de son Etat, tombé sur le champ d’honneur dans la défense de la patrie, en riposte à l’attaque de Konna par les jihadistes en janvier 2013. Cette situation qu’elle traverse malheureusement pour la deuxième fois, a plongé toute sa famille, ses amis et connaissances dans un deuil difficile à surmonter. Cependant, loin de fléchir devant le destin, les épreuves de la vie auxquelles elle a souvent eu à faire face ont été pour elle une source d’inspiration pour mener à bien son combat sur plusieurs fronts.

D’abord elle milite activement au sein de la Coordination des Associations et ONG Féminines du Mali (CAFO) dont elle devient la vice-présidente dans le cercle de Kolokani. La CAFO, faut-il le rappeler, partie de 4 associations de femmes en octobre 1991 lors de son assemblée générale constitutive, a obtenu son récépissé en mars 1992. Elle est devenue depuis, une importante composante de la société civile. Sa vocation est de promouvoir le bien être de la femme et de favoriser son plein épanouissement.Mme Traoré Fatoumata communément appelée Mme Sogoba, est depuis 2004 volontaire en charge du parrainage des enfants à Bélédougou-ADP, programme multisectoriel de l’ONG World Vision. Refusant de s’arrêter en si bon chemin, elle a renoué avec les études en 2005 pour décrocher brillamment son certificat d’aptitude professionnelle (CAP) en comptabilité. Par la suite elle a bénéficié de stages et de nombreuses sessions de formations. Attachée à l’humanitaire, elle s’intéresse aux activités du Comité Local de la Croix Rouge de Kolokani dont elle en devient membre et nantie de la compétence de formatrice en secours d’urgence.

Pionnière du combat en faveur de la promotion de la femme, ses consœurs de Kolokani lui ont renouvelé à plusieurs reprises leur confiance au poste de vice-présidente de leur organisation faîtière. Suite au décès en mai 2012 de Mme Doumbia Kankou, une des figures emblématiques de la promotion féminine dans le Bélédougou, Mme Traoré Fatoumata devint statutairement la présidente par intérim de la CAFO de Kolokani et vice-présidente de l’Association du Jumelage de Kolokani (AJK) dont elle reste toujours une des actrices inconditionnelles. Elle préside aux destinées de l’Association des Sœurs Unies, réputée dans la teinture des habits suite à la formation en technique de teinture, un renforcement de capacité rendue possible grâce au jumelage-coopération de Viroflay-Hassloch-Kolokani. A la faveur de la 5ème Edition des Assises de la coopération décentralisée du Département des Yvelines en France, édition dédiée au Mali et tenue le 12 octobre 2013 à Marly-le-Roi, elle garde un souvenir mémorable de son premier voyage en Europe et surtout de son séjour à Viroflay..

A la tête de la CAFO et du Centre Multifonctionnel de Kolokani, Mme Traoré Fatoumata se réjouit non seulement des acquis de la promotion féminine dans le cercle de Kolokani mais aussi et surtout de l’accompagnement dont la femme du Bélédougou bénéficie de l’Etat et de ses partenaires au développement. Elle rêve de partager ses expériences de la vie avec la génération montante mais aussi et surtout d’être pour elle un modèle sur le chemin de son plein épanouissement.

Les sœurs blanches

C’est depuis 1985 que le groupe Mali a eu des contacts avec les Soeurs Blanches (Soeurs Missionaires Notre Dame d’Afrique), congrégation qui oeuvre beaucoup en Afrique. Mais ce n’est qu’en 1989, a la suite de ‘Terre des Hommes France’, que le groupe a décide d’apporter son soutien aux Sœurs Blanches, et cela, en raison de leur travail d’éducation sanitaire et de formation humaine sur le cercle: «chercher a mettre l’homme debout».

Ce qu’il leur est spécifique : elles travaillent «toujours a partir de programmes maliens, avec les maliens et avec des moyens locaux».
Ainsi, elles ont travaille particulièrement a la formation des femmes, formation qui porte sur l’alphabétisation, les soins a apporter aux enfants, l’usage dune alimentation équilibre. En 1988 elles ont également introduit la culture du soja dans le cercle. Elles donnent aussi des cours de couture et de cuisine.
Toutes ces formations permettent aux femmes maliennes de prendre des initiatives et de jouer un rôle moteur dans le développement social.
Les sœurs ont également monte une bibliothèque dans leur locaux, qui a la demande du directeur du nouveau lycée a été ouverte a tous les élèves.
Mais les Soeurs ont vieilli et, faute de renouvellement, la communauté n’a pas pu rester a Kolokani. C’est début 2012 que, dans une lettre émouvante, elles nous ont prévenus qu’elles quittaient définitivement «leur cher Beleclougou».
Nous les remercions pour tout ce qu’elles ont mis en oeuvre a Kolokani.

4 témoignages des Soeurs Blanches sur leurs activités à Kolokani

1999: témoignage paru dans Notre Dame du Chêne
Une série de sessions de formation et de stages a eu lieu au cours de l’année pour approfondir certains aspects au niveau social, humain et spirituel.
Ainsi un groupe d’alphabétiseurs venant de plusieurs villages ont bénéficié d’une formation méthodologique pendant 2 semaines. Ainsi la paroisse a su entrer dans une vaste campagne lancée par le Gouvernement pour former des alphabétiseurs en Bambara envoyés immédiatement sur le terrain. Un pas de plus a été fait au sein de la Paroisse pour une semaine d’apprentissage du français. Il y a une bonne participation des jeunes et de quelques adultes. Nous continuons à secourir les nourrissons en collaboration avec le Centre Social et le Centre Nutritionnel. Dans le même cadre, une formation a été donnée concernant l’alimentation de la femme enceinte et des nourrissons. Elle a été élargie par des causeries et des visites des personnes concernées pour aider les femmes à faire face aux problèmes de maternité et toutes les difficultés relatives à cela notamment l’accouchement. A la suite de cette sensibilisation et formation, la plupart des femmes enceintes s’intéressent aux consultations préna-tales. Nous appuyons les efforts des femmes qui réalisent des activités régénératrices de revenus comme le jardin commun, la fabrication du savon à partir du beurre de Karité fait par elles-mêmes, la couture et la broderie. Les jeunes femmes J.A.C. ont reçu une formation pour l’élevage du petit bétail. Plusieurs d’entre elles en ont profité pour améliorer, d’autres pour démarrer l’élevage. Quant aux J.A.C. hommes, ils continuent à construire des barrages en collaboration avec les villageois. Ces retenues d’eau favorisent le jardinage et alimentent les puits. Les enfants « Amis de Kisito » à l’aide de Campagne d’année ont planté des arbres fruitiers chez eux. Ce travail demande un suivi par l’arrosage. La sensibilisation auprès d’eux continue pour les initier à soigner l’environnement.
La Caritas paroissiale encourage les paysans à améliorer la culture du mil en propageant la variété de semences rapides et des méthodes de travailler le sol qui tiennent compte de la pluviométrie. Ainsi cette année la récolte est plus ou moins bonne selon les villages:.
Avec toute notre reconnaissance nous vous disons encore MERCI ! »
La communauté des Soeurs de Kolokani.

J.A.C.: Jeunesse Agricole Croyante.

Statuts du comité de jumelage

Cette Association de jumelage est régie par les statuts suivants :

Kassim TOURE

Kassim TOURE

Le nouveau Coordinateur de l’Association de Jumelage de Kolokani (AJK) a pris ses fonctions au mois de juin 2017. Il s’appelle Kassim TOURE, est marié et père de huit (8) enfants. Né à Kayes, la première région du Mali le 10 janvier 1960, il a fait ses études...

lire plus

Groupe Mali Viroflay

Rejoins

l'association

aujourd'hui !

L'ASSOCIATION

Nous organisons des projets d'entraide avec les 3 communes jumelées Viroflay - Kolokani - Hassloch 

LES 3 COMMUNES

> Viroflay

> Hassloch

> Kolokani

GROUPE MALI VIROFLAY

Mairie de Viroflay

2 Place du Général de Gaulle

78220 Viroflay

06 85 02 37 77

Groupe Mali Viroflay @ 2020 I Design Http5000 I Conditions d'utilisation du site I Mentions légales I Politique de confidentialité